Le sujet indéfini

Le sujet indéfini

La langue d'oc moderne a recours à deux formes pour exprimer le sujet indéfini que le français exprime par le pronom « on » ; ces deux formes sont vivantes dans le patois de Sainte-Sigolène :

– La troisième personne du pluriel est utilisée dans le cas où l'objet est parfaitement déterminé : (ex. m'an dit « on m'a dit », m'appelan Rocolaçon « on m'appelle Roucoulaçou») (l'objet étant ici clairement énoncé : moi-même ». Ce sont des cas qui peuvent également se rendre en français par la voix passive « il m'a été dit », « je suis appelé Roucoulaçou »

– Le pronom òm, toujours prononcé [ n ], est utilisé quand il n'y a pas d'objet déterminé, et donc tout particulièrement pour énoncer des généralités ou des tournures proverbiales (ex. tant que òm pòt córrer, se chau pas plànher « tant que l'on peut marcher, il ne faut pas se plaindre »).

Par ailleurs, à la différence du français commun, on n'utilise jamais le pronom òm à la place de la première personne du pluriel : çès sem quatre « nous sommes quatre » « on est quatre »

La voix passive est également utilisée dans les même cas qu'en français, mais chaque fois que le propos suppose un sujet, qu'il soit identifié ou non, c'est la voix active qui employé avec la troisième personne du pluriel : l'an eissolentaa « elle a été insultée »

Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016

Parler de Sainte-Sigolène

Le roman

Alphabet étendu

Quelques notions de phonétique articulatoire

Le système vocalique du roman occidental

L’accentuation romane

Sonorisation des consonnes intervocaliques sourdes

Palatalisation de C et de G devant E et I (première palatalisation)

Effacement des voyelles finales E et O

Effacement des voyelles posstoniques

Evolution de V latin

Affaiblissement de B intervocalique

Affaiblissement de D intervocalique

Affaiblissement de DH intervocalique

Affaiblissement de G intervocalique

Effacement de N instable en fin de mot

Conservation de AU primitif

La diphtongaison de È et de Ò en roman I

La diphtongaison de E et de O en roman II

Le groupe CT est devenu YT

La diphtongaison de È et de Ò en roman III

Formation de U antérieur, fermeture de O ( Ụ )

Introduction des mots savants

Disparition du système de cas

Le système vocalique sigolénois

Séparation de A antérieur et de A postérieur

La palatalisation moderne

E peut être prononcé I

Simplification des triphtongues

La prononciation proclitique

Les mots brefs

Effacement de S

Effacement de L

Effacement des consonnes finales

Consonantification des voyelles

Déplacement d'accent

Le suffixe ÈIR/ÈIRA

Le suffixe AOR devenu ÒUR

Palatalisation de GL

E devant R

L'interdiction

La négation

La restriction

L'action répétée

Les articles

Les pronoms

Les articles et pronoms démonstratifs

Les adjectifs et pronoms possessifs

Les adjectifs numéraux


Le sujet indéfini


Le présent simple

Le présent composé

Le passé simple

L'imparfait

Le futur simple

Le conditionnel

Le subjonctif

L'impératif

Conjugaison de Èsser

Conjugaison de Aver

Conjugaison de Faire


Marraire
Tèrras occitanas de Velai e Vivarés
Çais sètz benvengut.
Diluns 20 de novembre de 2017
doas oras e dètz-a-nòu
A Prepaus | Mapa | Letra Marraire |
Crotz