L'imparfait

L'imparfait

Conjugaison de l'imparfait

Conjugaison de l'imparfait (parler sigolénois)


AR

IR

IR inchoatif

RE

ER


parlar

venir

legir

prendre

conéisser

1

parlave

venió
veniáo

legissió
legissiáo

prenió
preniáo

coneissió
coneissiáo

2

parlaves

veniás

legissiás

preniás

coneissiás

3

parlava

veniá

legíssiá

preniá

coneissiá

4

parlàvam

veniam

legissiam

preniam

coneissiam

5

parlàvatz

veniatz

legissiatz

preniatz

coneissiatz

6

parlavan

venián

legissián

prenián

coneissián

legir se conjugue aussi sur le mode legiáo, legiás, legiá , …

Ici, il n’y a que très peu de remarques à faire, c’est le modèle de conjugaison de la langue d’oc moderne

- Pour (1) des verbes en ar, la désinence O du vivaro-alpin a été remplacé par E.

- Pour (1) et verbes en IR, RE, ER, la désinence vivaro-alpine reste soit sous la forme IÓ . , soit sous la forme IÁO. Les autres parlers occitans ont soit IÁ (Auvergne, Velay ouest), soit IÁI (sud Languedoc), soit IÁO ( Provence, vivaro-alpin)

- Pour (4) et (5), l’accentuation a été remontée sur l’avant-dernière syllabe, ce qui est une tendance assez générale des parlers d’oc. On a donc une série atone en [ ø ], [ i ], [ ɔ ], [  ], [ a ], [  ]

Pour comprendre la déclinaison (1), il faut indiquer que jusqu’au 13° siècle, il n’y avait pas de désinence pour cette première personne : parlau, venia, prenia, coneissia.... C’est ensuite que s’est ajouté une désinence : E pour l’Auvergne, I pour le sud du Languedoc et la Gascogne, O pour l’est (Provence, Alpes, Drôme, Est-Velay et Vivarais), probablement sous l’influence de l’arpitan qui avait gardé O dans certains cas. Notre domaine a alors eu parlavo, veniáo, preniáo, coneissiáo (A final était devenu antérieur à l’époque où la désinence a été ajouté, d’où Á).

L’évolution régulière de ÁO a donné ÒU, donc veniáo est devenu veniòu. IÒU se simplifiant en IU avec dépalatalisation de la consonne, on a donc veniáo prononcé [ vø’niu ], cresiáo [ kʀø’ziu ], coneissiáo [ kuni’siu ] . Cependant, on doit constater que ces prononciations sont concurrencées par des variantes où les consonnes sont palatalisées veniáo [ vø’ɲiu ], cresiáo [ kʀø’ȝiu ], coneissiáo [ kuni’∫iu ]. Je pense que la palatalisation réapparait en réalité sous l’analogie des autres personnes de la même conjugaison où cette palatalisation est régulière. Cette modification analogique de formes conjuguées est un processus courant, que l’on a eu par exemple en ancien français quand les formes commes amons, amez ont été refaites en aimons, aimez sur le modèle aim, aimes, aime, aiment. Dans notre cas, le radical non palatalisée, minoritaire dans le système, est fragilisé. Il nous suffit d’utiliser IÓ pour représenter cette forme analogique, elle représente le processus qui s’est opéré, Ó étant la désinence régulière, et représente aussi une prononciation régulière.

Dans les conjugaisons, VI entre voyelles est prononcé [ j ], on a ainsi saviá se prononce [ sa’jɔ ].

Paja precedenta

Paja seguenta




Auteur: Didier Grange - 2014- modifié- 2016

Parler de Sainte-Sigolène

Le roman

Alphabet étendu

Quelques notions de phonétique articulatoire

Le système vocalique du roman occidental

L’accentuation romane

Sonorisation des consonnes intervocaliques sourdes

Palatalisation de C et de G devant E et I (première palatalisation)

Effacement des voyelles finales E et O

Effacement des voyelles posstoniques

Evolution de V latin

Affaiblissement de B intervocalique

Affaiblissement de D intervocalique

Affaiblissement de DH intervocalique

Affaiblissement de G intervocalique

Effacement de N instable en fin de mot

Conservation de AU primitif

La diphtongaison de È et de Ò en roman I

La diphtongaison de E et de O en roman II

Le groupe CT est devenu YT

La diphtongaison de È et de Ò en roman III

Formation de U antérieur, fermeture de O ( Ụ )

Introduction des mots savants

Disparition du système de cas

Le système vocalique sigolénois

Séparation de A antérieur et de A postérieur

La palatalisation moderne

E peut être prononcé I

Simplification des triphtongues

La prononciation proclitique

Les mots brefs

Effacement de S

Effacement de L

Effacement des consonnes finales

Consonantification des voyelles

Déplacement d'accent

Le suffixe ÈIR/ÈIRA

Le suffixe AOR devenu ÒUR

Palatalisation de GL

E devant R

L'interdiction

La négation

La restriction

L'action répétée

Les articles

Les pronoms

Les articles et pronoms démonstratifs

Les adjectifs et pronoms possessifs

Les adjectifs numéraux

Le sujet indéfini

Le présent simple

Le présent composé

Le passé simple


L'imparfait


Le futur simple

Le conditionnel

Le subjonctif

L'impératif

Conjugaison de Èsser

Conjugaison de Aver

Conjugaison de Faire


Marraire
Tèrras occitanas de Velai e Vivarés
Çais sètz benvengut.
Diluns 20 de novembre de 2017
doas oras e dètz-a-uèit
A Prepaus | Mapa | Letra Marraire |
Crotz