Découvrez l' occitan en Velay et en nord Vivarais-Velay.

Ce site, wwww.marraire.com, est entièrement dédié à la langue et à la culture des départements de la Haute-Loire et de l'Ardèche, pays occitans.
L'occitan, langue de civilisation, profondemment implanté dans les racines vellaves et ardéchoises, s'étend sur 32 départements français mais également sur une partie des Alpes d'Italie et le Val d'Aran en Espagne. Les appelations diverses comme patois d'Ardèche, patois ardéchois, patois de Haute-Loire, patois du Velay, ne représentent pas une division dialectale réelle.

www.marraire.com vous propose différents documents, écrits ou sonores, témoignant de la réalité des parlers d'Ardèche et de Haute-Loire.

"Le vivaro-alpin couvre la partie occitane des alpes et du Dauphiné, et, à l'ouest du Rhône, le nord du Vivarais, le nord-est du Velay et le coin sud-ouest du Forez qui est de notre langue" Pierre Bec

Le dialecte occitan de l ’est de la Haute-Loire et du nord de l’Ardèche est de type vivaro-alpin, c'est à dire à la fois distinct de l'auvergnat, du languedocien et du provençal. L'aire du vivaro-alpin forme une bande qui commence à l'ouest aux environs du col du Pertuis, englobe la partie orientale du Velay et le nord du Vivarais, puis rejoint la vallée du Rhône vers Valence, il se prolonge ensuite bien au delà jusque dans les vallées italiennes des Alpes.

L’histoire de l’ Occitanie - Istòria d' Occitània

"in hac provincia occitana que jure scripto sub ejus imperio regit et quam ab origine per me cum per genitores meos. Ego Johannes Berberi vallaviens que oriundus ex oppido ysingachii ..."

"Dans cette province occitane, régie par le droit écrit, d'où je suis originaire, tant par moi-même que par mes parents, moi Johan Berberi, vellave, je tire ma naissance de la ville d'Yssingeaux" - 1478 -
[De Viato, J. Barbier, Bibliothèque municipale, Le Puy-en-Velay]

Les troubadours, écrivains en langue occitane

L' héritage laissé par les troubadours est considérable, on dénombre plus de 2500 textes, produits par 350 écrivains. Les troubadours, écrivains en langue occitane

L' unité et la diversité de l’occitan

L’occitan a survécu jusqu'à aujourd'hui parce qu'il a été transmis oralement de génération en génération; son écriture est restée marginale. Ce mode de transmission, en l' absence de structure d'enseignement et de codification, a maintenu la langue dans un état 'naturel' tendant à accroître la diversité originelle.
Si la diversité est réelle, il ne s'agit pas moins d'une seule et même langue; le vocabulaire est très majoritairement commun, la grammaire est très homogène; c'est dans la prononciation que l' on trouve l' essentiel des différences.
Il ne faut pas surtout pas penser que le développement des caractères locaux s'est effectué de façon isolé. En fait, en étudiant la langue dans sa globalité, on distingue nettement le déploiement des phénomènes linguistiques. On peut donc procéder à une classification dialectale, même si toute classification, quelle qu'elle soit, ne suffit pas à exprimer toute la complexité réelle. La classification la plus sérieuse et la plus couramment admise distingue six zones: le provençal, le languedocien, le gascon, le limousin, l' auvergnat, et le vivaro-alpin. L' unité et la diversité de l' occitan

L' écriture de l' occitan

Pendant longtemps, l'élite sociale parle et écrit en français; le peuple n'est pas instruit et ne sait ni lire ni écrire. On ne s'interroge donc pas sur la façon d'écrire l'occitan.

La situation évolue en fin du 19ème siècle. Avec les progrès de l'alphabétisation, un public beaucoup plus large a accès à la lecture, plus nombreux sont ceux qui tentent d'écrire en occitan; pour parler du terroir ou même par revendication culturelle. Cependant, l'absence de règles d'écriture décourage les initiatives individuelles.

Pour répondre à ce manque, le Félibrige (créé en 1854) propose la graphie dite 'de Roumanille', du nom d'un des fondateurs du mouvement. Très inspiré du français, ce système trouve vite ses limites et englobe difficilement les disparités géographiques.

Au début du 20ème siècle, plusieurs écrivains reprennent une démarche plus rationnelle et modernise la graphie classique héritée des troubadours du moyen age. En 1935, sous l'impulsion de Louis Alibert, la Societat d'Estudis Occitans fixe la nouvelle norme qui devient, après la deuxième guerre mondiale, celle de l'Institut d'Estudis Occitans. Elle s'avère très puissante pour unifier les différences dialectales. Toutefois, même pour le plus fin pratiquant le la langue orale, la graphie classique demande une période d'adaptation, car elle diverge radicalement des habitudes induites par l'écriture du français.

Le système d'écriture proposée par l'IEO est issu d'un long travail de recherche et de perfectionnement. Cette norme tente d'uniformiser dans une même langue écrite toutes les formes dialectales. Comme tout système d'écriture, la norme IEO conduit de fait à inventer une langue littéraire qui se veut plus pure que la langue parlée, dans le sens où elle cherche à écarter les formes qui viennent du français, et celles qui sont trop marginales.

Dans les faits, cette norme est assez souple et permet de moduler l'écriture d'un même mot suivant sa prononciation locale, et il faut constater qu' elle est aujourd'hui largement adoptée quelque soit le dialecte. Toutefois, la graphie de Roumanille reste souvent utilisée pour le provençal, et des habitudes non normalisées persistent.

Comprendre l' écriture, la prononciation de l' occitan

Le seul vrai système d'écriture occitan cohérent et complet est celui mis au point par l'Institut d'Estudis Occitans. Il offre la possibilité de transcrire la prononciation exacte, mais préconise l'usage d'une forme littéraire commune. La langue littéraire se veut à la fois purifiée, sans altération et proche de ses origines. Même si elle est un peu artificielle, cette langue offre l'avantage de contenir les différences dialectales autour d'une même forme écrite, ce qui rend la lecture accessible à un public plus large que les seules personnes initiées à la prononciation locale. L'introduction des variantes produit une écriture dialectale qui constitue un intermédiaire plus fidèle aux formes parlées.

Pour ce qui concerne la langue parlée, il n'y a bien sûr pas de forme standardisée. La seule prononciation correcte est celle qui est en usage localement, laquelle est issue de la diversification du latin, puis de son évolution dans la langue vulgaire. L' écriture de l' occitan

Textes en occitan vivaro-alpin du Nord-Est Velay-Vivarais, ou en occitan du Velay occidental

Monistrol

L’enfant prodigue

Michel Montagnon et Catherine

Sermon

Le retour du père

L'arrivée du printemps

Nôtre Dame de Mai

Les cendres

Les moissons miraculeuses

La neigedu coucou

Un homme seul

Il faut bien penser à ses amis

Noël

Les deux filles

Un conte de Noël

Onte es passat queu temps ?

La nuit du maquisard .

Je veux vous conter ce qui s’est passé il y a un certain temps à Montregard en 1943 ou 1944 du côté du hameau « Les Côts ». Je n’étais pas bien grand mais je m’en souviens comme si c’était hier. Je couchais dans un lit-placard dans la cuisine près de la porte d’entrée, sur une paillasse de feuilles de fayard que nous avions ramassées bien sèches au bois de « Mezent », à l’automne dernier ? Dans ce lit nous étions bien chauds mais il ne fallait pas trop remuer car les feuilles faisaient un de ces bruits !

Mais revenons au fait, donc une nuit je fus réveillé par quelqu’un qui frappait à la porte. Je sautai de ma paillasse, tout effrayé je montai rapidement l’escalier de la chambre du haut pour appeler mon père mais il avait aussi entendu et descendait en pan de chemise. L’autre frappait toujours de plus belle à faire céder la porte qui n’allait pas tenir bien longtemps. Mon père fit sauter la barre pour ouvrir, moi je me cachais derrière lui en tenant sa chemise, je n’en menais pas large. Un homme qui passait à peine sous la porte faillit se cogner au fronton, il entra, scruta la cuisine puis dit : « Je suis de La Résistance et je n’ai pas mangé depuis deux jours » Il était plus grand que notre voisin le « Grand Guste », une barbe d’une semaine, le fusil à l’épaule, de l’autre côté une musette et une ceinture de balles.

La nuit du maquisard

Quelques éléments d'histoire et de culture

Les Vierges noires

Les Montgolfier

Fêtes du Roi de l'Oiseau

La pomme de terre

Quelques exercices pour découvrir la langue parlée et écrite

Jòcs

Lexique de l’occitan nord Velay-Vivarais

Lexique

Le lexique est présent à cette adresse:Lexique

Prononciation de l'occitan

Découvrez les bases de la prononciation de l'occitan tel qu'il est parlé en Velay. Prononciation de l'occitan

Lexique parlant

Lexique parlant

Un parler roman, le patois de Sainte-Sigolène

Le roman

Alphabet étendu

Quelques notions de phonétique articulatoire

Le système vocalique du roman occidental

L’accentuation romane

Palatalisation de C et de G devant E et I (première palatalisation)

Sonorisation des consonnes intervocaliques sourdes

Palatalisation de C et de G devant A (segonde palatalisation)

Effacement des voyelles finales E et O

Effacement des voyelles posstoniques

Evolution de V latin

Affaiblissement de B intervocalique

Affaiblissement de D intervocalique

Affaiblissement de DH intervocalique

Affaiblissement de G intervocalique

Effacement de N instable en fin de mot

Conservation de AU primitif

La diphtongaison de È et de Ò en roman I

La diphtongaison de E et de O en roman II

Le groupe CT est devenu YT

La diphtongaison de È et de Ò en roman III

Formation de U antérieur, fermeture de O ( Ụ )

Introduction des mots savants

Disparition du système de cas

Le système vocalique sigolénois

Séparation de A antérieur et de A postérieur

La palatalisation moderne

E peut être prononcé I

Simplification des triphtongues

La prononciation proclitique

Les mots brefs

Effacement de S

Effacement de L

Effacement des consonnes finales

Consonantification des voyelles

Déplacement d'accent

Le suffixe ÈIR/ÈIRA

Le suffixe AOR devenu ÒUR

Palatalisation de GL

Culture occitane en Velay

Culture occitane en Velay

Cours d'occitan à Clermont-Ferrand

Cours d'occitan à Clermont-Ferrand
Crotz

Anniversaire Ratapenada, à Saint-Maurice-de-Lignon, le 29 octobre 2016


Video du festival La Rétournade, à Tence, du 8 au 10 juillet 2016


"L'aurelha de caire"
Actualizat en abrial de 2016


"Lo bèu-fraire"
video dau festival La retornada 2015


"Le patois vous parle" 113 enregistrements entre 1984 et 1985


Marraire
Tèrras occitanas de Velai e Vivarés
Çais sètz benvengut.
Diluns 26 de setembre de 2016
sèis oras manca vint-a-quatre
A Prepaus | Mapa | Letra Marraire |